m

Documents  BERTHIAUD Emmanuelle | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 378 p.
Cote : 205 BEA

Rose pour les filles, bleu pour les garçons ? Il n'en a pas toujours été ainsi. Ce qui semble aujourd'hui une évidence est une habitude récente, comme bien d'autres signes associés au féminin et au masculin. La question du « genre », qui suscite des débats passionnés au sein de la société française, nous incite à regarder au plus près la construction des identités sexuées dans la longue durée. Cette interrogation est d'autant plus essentielle que les définitions de la masculinité et de la féminité ont longtemps servi à justifier la domination masculine.
L'histoire du corps et de ses représentations, des lois juridiques et sociales, de l'éducation, des règles de l'apparence et des enjeux de pouvoir entre sexes, laisse entrevoir, au fil du temps, les contours changeants, parfois surprenants, de ce qui fait de nous des hommes ou des femmes dans la société française.
Rose pour les filles, bleu pour les garçons ? Il n'en a pas toujours été ainsi. Ce qui semble aujourd'hui une évidence est une habitude récente, comme bien d'autres signes associés au féminin et au masculin. La question du « genre », qui suscite des débats passionnés au sein de la société française, nous incite à regarder au plus près la construction des identités sexuées dans la longue durée. Cette interrogation est d'autant plus essentielle ...

GENRE ; HISTOIRE ; CORPS ; EDUCATION ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 238 p.
Cote : 221 BER

Aujourd'hui valorisée et volontiers exhibée, la grossesse à longtemps été peu visible en Occident. Les femmes enceintes, assez nombreuses dans l'art religieux au Moyen-Âge, ne sont ensuite plus guère représentées par les artistes jusqu'au début du XXe siècle en raison de tabous multiples. Seuls certains genres artistiques et les images médicales montrent alors sans pudeur, mais non sans clichés, le corps de la future mère. Il faut attendre la seconde moitié du XXe siècle pour que les femmes enceintes reviennent dans l'art - Niki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, Damien Hirst, Ron Mueck... et s'affichent dans les médias. Eclairant un aspect essentiel de la culture visuelle européenne, ce parcours iconographique s'intéresse à un moment important de la vie des femmes à travers les âges. Il présente des documents étonnants qui contribuent à retracer l'évolution des représentations sociales de la grossesse.
Aujourd'hui valorisée et volontiers exhibée, la grossesse à longtemps été peu visible en Occident. Les femmes enceintes, assez nombreuses dans l'art religieux au Moyen-Âge, ne sont ensuite plus guère représentées par les artistes jusqu'au début du XXe siècle en raison de tabous multiples. Seuls certains genres artistiques et les images médicales montrent alors sans pudeur, mais non sans clichés, le corps de la future mère. Il faut attendre la ...

GROSSESSE ; MATERNITE ; HISTOIRE ; REPRESENTATION ; CHRISTIANISME ; ART & CULTURE ; ECHOGRAPHIE

... Lire [+]

Z