m

Documents  DEMEDICALISATION | enregistrements trouvés : 3

O
     

-A +A

Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

vol. 73 - n° 4 - p. 787-808
Cote : P 18

Au cours des années 1990, la lutte contre le VIH est devenue une cause nationale dont les actions de prévention s’adressent à l’ensemble de la population afin de prévenir toute stigmatisation. Dans les années 2000, la reconnaissance de l’existence de « groupes à risque » n’a plus posé problème et a déterminé des actions plus ciblées. Constatant la recrudescence des prises de risques, les acteurs de la prévention se sont donnés les moyens de saisir les groupes au plus près de leurs comportements. À partir du cas des homosexuels masculins, l’article analyse deux innovations récentes qui incarnent cette tendance : la démédicalisation du dépistage et la prophylaxie préexposition. Celles-ci permettent de montrer que l’évolution observée ne se résume pas à l’explicitation de ce qui devait être passé sous silence, mais suppose un travail d’objectivation renouvelé, de mobilisation d’individus appartenant à la population ciblée et d’une certaine conception de l’individu preneur de risques. Le repérage des comportements à risque permet aussi de délimiter les populations sur lesquelles il est possible d’intervenir et la mise en place d’outils pour y parvenir.
Au cours des années 1990, la lutte contre le VIH est devenue une cause nationale dont les actions de prévention s’adressent à l’ensemble de la population afin de prévenir toute stigmatisation. Dans les années 2000, la reconnaissance de l’existence de « groupes à risque » n’a plus posé problème et a déterminé des actions plus ciblées. Constatant la recrudescence des prises de risques, les acteurs de la prévention se sont donnés les moyens de ...

VIH/ SIDA ; PREVENTION ; HOMOSEXUALITE MASCULINE ; TRAITEMENT ; PROPHYLAXIE PRE-EXPOSITION ; DEPISTAGE ; DEMEDICALISATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 45 p.
Cote : 244 PAP

Cette brochure part du constat que la gynéco et la médecine prennent une place considérable dans nos vies, sans que nous ayons les armes pour y faire face. Nous avons été confrontées à des consultations traumatisantes, ressenti le dégoût d'être jugées par des vieux hommes en blouse blanche qui pensent nous apprendre la vie, reçu de mauvaises informations qui ont eu des conséquences sur notre santé, sans pouvoir rien faire. Le moment où l'on va voir un docteur est un moment lors duquel on est vulnérable et pas toujours en capacité de se défendre. Nous avons voulu partir de nos expériences, et en particulier celle du papillomavirus, pour poser une critique de la gynéco et de la médecine et plus largement de la "santé publique". Nous avons voulu questionner notre place de femmes dans ce système et réfléchir à celle des hommes. Enfin, nous avons évoqué les moyens que nous avons testés pour s'accompagner dans les consultations et commencer à s'organiser. Cette brochure est la retranscription de nos réflexions, un point de départ pour creuser la question et une invitation à tisser des liens qui pourraient, pourquoi pas, nous amener à lutter collectivement port la réappropriation de nos corps.
Cette brochure part du constat que la gynéco et la médecine prennent une place considérable dans nos vies, sans que nous ayons les armes pour y faire face. Nous avons été confrontées à des consultations traumatisantes, ressenti le dégoût d'être jugées par des vieux hommes en blouse blanche qui pensent nous apprendre la vie, reçu de mauvaises informations qui ont eu des conséquences sur notre santé, sans pouvoir rien faire. Le moment où l'on va ...

GYNECOLOGIE ; HPV ; PREVENTION ; CONSULTATION MEDICALE ; DEMEDICALISATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- n° 19 - DVD
Cote : P 253

TABLE RONDE N°1 Bretagne et Loire-Atlantique : état des lieux; Modératrice : Sylvie Denoël
1/ Organisation des CPEF/CIVG dans la région. Anne Pourade (SF coordinatrice périnatalité. Conseil Général du Morbihan)
2/ Etat des lieux de l’IVG par département en Bretagne et Loire atlantique. Françoise Berger (cpef/civg Quimper) Christian Calvez (cpef/civg Saint Brieuc) Sylvie Denoël (cpef/civg Vannes/Auray) Vincent Lavoué (cpef/civg Rennes), Raymonde Moullier (cpef/civg, CHU Nantes, Clinique Jules Verne) Brigitte Rocher (MFPF 35)
3/ Point sur les IVG en Bretagne, Olivier Joseph (ARS Bretagne)
TABLE RONDE N°2 Dans les régions : luttes et initiatives. Modératrice : Emmanuelle Lhomme
1/ Luttes
« Atteintes aux droits des femmes », Paul Cesbron, Coordination des hôpitaux et maternités de proximité
« Comment est appliquée l’obligation des chefs de service d’obstétrique d’organiser l’activité d’IVG », MarieJosée Pépin, Collectif TENON
« Forfait et T2A : la pression économique contre l’accès à l’IVG », Danielle Gaudry, Planning Familial
« Le statut, l’embauche et la formation des médecins, 3 moyens de « réorienter » l’accès à l’IVG », Jean-Claude Magnier, ANCIC
« Les attaques contre les droits des femmes », Valérie Haudiquet, CADAC
2/ Initiatives
Le Pass Contraception en Poitou Charente, Laurent Hervier, Direction Territoires, Santé, Handicap Région Poitou-Charentes
« Comment améliorer l’accès à la contraception en milieu rural »
Alexandra Rault, Médecin généraliste
TABLE RONDE N°3 « Démédicalisation de la contraception : délivrance et prescription, nouvelles perspectives » Modératrice : Sophie Eyraud
1/ Partage de responsabilité en contraception, Françoise Tourmen AFC, Christine Sinenberg, Pharmacienne
2/ Délégation aux infirmières, Chrystel Mathurin, Bicêtre
3/ Délégation aux CCF en CPEF et CIVG, questions de formation. Martine Chosson
4/ En libéral expérimentation ARS, Cécile Hervieu, Nadine Ursat
5/ Prescription par les Sages-femmes, Céline Glorie, ANSFO
TABLE RONDE N°4 L’IVG instrumentale est?elle menacée ?, Modératrice : Martine Hatchuel
1/ Les limites de l’IVG médicamenteuse quel que soit le terme
Enjeux et réflexions sur la généralisation de l’IVG médicamenteuse », Emmanuelle Lhomme (Centre de Contraception et d’IVG ? Hôpital Louis Mourier Colombes)
« Acceptabilité de la méthode médicamenteuse d'IVG en fonction du terme, en particulier de 10 à 14 SA », Dominique Plateaux (Hôpital Bicêtre)
2/ De l’IVG médicamenteuse à l’IVG chirurgicale entre 12 et 14 SA, Vincent Lavoué, Rennes, Olivier Bernard -Rennes, Philippe David – Nantes
3/ La relève par les jeunes praticiens, Internes en médecine générale et en gynécologie-obstétrique



TABLE RONDE N°1 Bretagne et Loire-Atlantique : état des lieux; Modératrice : Sylvie Denoël
1/ Organisation des CPEF/CIVG dans la région. Anne Pourade (SF coordinatrice périnatalité. Conseil Général du Morbihan)
2/ Etat des lieux de l’IVG par département en Bretagne et Loire atlantique. Françoise Berger (cpef/civg Quimper) Christian Calvez (cpef/civg Saint Brieuc) Sylvie Denoël (cpef/civg Vannes/Auray) Vincent Lavoué (cpef/civg Rennes), Raymonde ...

ETAT DES LIEUX ; AVORTEMENT ; PAYS DE LA LOIRE ; CENTRE DE PLANIFICATION ; STRUCTURE D'ACCUEIL ; FORMATION ; MEDECIN ; DEMEDICALISATION ; CONTRACEPTION ; PRESCRIPTION MEDICALE ; AVORTEMENT CHIRURGICAL ; HOMME ; VIOLENCE AU SEIN DU COUPLE ; ENQUETE

... Lire [+]

Z