m

Documents  VIOLENCE OBSTETRICALE | enregistrements trouvés : 15

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 450 - p. 20-22
Cote : P 3

Les pratiques médicales se fondent-elles sur des résultats scientifiques éprouvés ? La conviction qu'il en est ainsi est partagée par le plus grand nombre. Et pourtant, ces pratiques sont largement imprégnées, voire déterminées, par les normes sociales et les croyances idéologiques caractérisant nos sociétés.

VIOLENCE OBSTETRICALE ; PILOSITE ; ACCOUCHEMENT ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 71 - p. 46-47
Cote : P 200

Dans "Les brutes en blanc" Martin Winckler dénonce le comportement et les abus de pouvoir des médecins français. Cet éternel allié des femmes, auteur du "Choeur des femmes " et de "la maladie de Sachs", installé au Canada où il enseigne la médecine, revient avec un essai basé sur sa pratique, de nombreux travaux scientifiques et les milliers de témoignanges qu'il a reçus.

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; GENRE ; SANTE DES FEMMES ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 482 - p. 2-4
Cote : P 3

Tribune à propos des violences obstétricales, nouveau concept qui survient depuis quelques mois dans le débat public, les blogs des féministes contemporaines, les médias et les politiques.

VIOLENCE OBSTETRICALE ; SAGE-FEMME ; VULNERABILITE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 451 - p. 11-28
Cote : P 3

Sommaire du dossier :
- Le rôle des sages-femmes auprès d'une femme victime de violences. Quelques pistes pour la pratique clinique
- Présentation de la MIPROF
- La grossesse comme facteur de risque de violence conjugale
- Les violences obstétricales
- Un peu d'art pour moins de violence

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; GROSSESSE ; SAGE-FEMME ; FRANCE ; VIOLENCE OBSTETRICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

vol. 25 - n° 47 - p. 47-84
Cote : P 370 w

Content
- Obstetric violence: a new framework for identifying challenges to maternal healthcare in Argentina
- Moving beyond disrespect and abuse: addressing the structural dimensions of obstetric violence
- The human rights of intersex people: addressing harmful practices and rhetoric of change
- Invisible wounds: obstetric violence in the United States

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; ARGENTINE ; ETATS-UNIS ; INTERSEXUATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

- n° 470 - p. 20-28
Cote : P 3

Le toucher vaginal est un acte réservé aux médecins et aux sages-femmes. Geste médical, il se fait dans l'intime de la femme et est un geste de rencontre donnant à voir l'intérieur. Il fait partie de la médecine obstétricale depuis bien longtemps. Son enseignement se fait le plus souvent dans la pratique sans que les règles de bonnes pratiques n'aient été approfondies. aujourd'hui son utilité est discutée. Et bien qu'outil diagnostic, il est devenu un geste de corporation de la sage-femme, se liant à son identité professionnelle.
Sommaire du dossier :
- Historique du toucher vaginal
- Le toucher vaginal technique
- Controverses autour du toucher vaginal
- L'art du toucher vaginal
Le toucher vaginal est un acte réservé aux médecins et aux sages-femmes. Geste médical, il se fait dans l'intime de la femme et est un geste de rencontre donnant à voir l'intérieur. Il fait partie de la médecine obstétricale depuis bien longtemps. Son enseignement se fait le plus souvent dans la pratique sans que les règles de bonnes pratiques n'aient été approfondies. aujourd'hui son utilité est discutée. Et bien qu'outil diagnostic, il est ...

SUIVI GYNECOLOGIQUE ; FEMME ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; FRANCE ; HISTOIRE ; VAGIN

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV

vol. 37 - n° 404 - p. 468-469
Cote : P 174

En France, une enquête portant sur la période 2008-2014 a mis en évidence une information encore insuffisante des femmes avant un accouchement déclenché, et parfois une absence de demande de consentement. L'information sur les causes et les conséquences éventuelles de cet acte fait partie intégrante du soin.

ACCOUCHEMENT PROVOQUE ; CONSENTEMENT ; FEMME ; VIOLENCE OBSTETRICALE ; FRANCE ; INFORMATION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 53 p.
Cote : 230 OTT

La secrétaire d’Etat aux droits des femmes a lancé le débat sur les violences obstétricales devant le Sénat à l’été 2017. Elle a abordé ce sujet réel au travers de la pratique des épisiotomies. Etant sage-femme, cette façon d’aborder le sujet m’a semblé très réductrice et c’est la raison pour laquelle je propose ici une analyse plus politique de l’origine d’une forme de maltraitance peu mise en lumière envers les femmes...

VIOLENCE OBSTETRICALE ; POLITIQUE DE LA SANTE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 487 p.
Cote : 230 DEC

Tout au long de leur vie, les femmes mettent leur corps entre les mains des gynécologues. Paternalisme, sexisme, examens brutaux, paroles déplacées ou culpabilisantes, humiliations, absence de consentement, épisiotomies superflues, déclenchements abusifs... Si elles ont longtemps ignoré ou tu la maltraitance médicale, perçue comme inhérente à la condition féminine, les femmes osent désormais dénoncer la violence verbale ou physique de certains praticiens. Après son documentaire sur France Culture consacré à ce thème, Mélanie Déchalotte a rencontré des femmes qui témoignent, dans cette enquête, de leur expérience douloureuse. En révélant les traumatismes et les séquelles psychiques et physiques liés aux mauvais traitements en gynécologie et obstétrique, chaque récit, intime, bouleversant et révoltant, illustre une réalité à laquelle toute patiente peut un jour être confrontée. Ce livre participe à la nouvelle réflexion féministe sur la réapropriation par les femmes de leur corps tout au long de leur vie sexuelle (puberté, contraception, avortement, grossesse, accouchement, ménopause, etc.). Il nous éclaire sur les droits de la parturiente et invite les professionnels à mener une réflexion éthique et humaniste sur les violences du soin en général et des actes gynécologiques et obstétricaux en particulier, afin que ces pratiques cessent.
Tout au long de leur vie, les femmes mettent leur corps entre les mains des gynécologues. Paternalisme, sexisme, examens brutaux, paroles déplacées ou culpabilisantes, humiliations, absence de consentement, épisiotomies superflues, déclenchements abusifs... Si elles ont longtemps ignoré ou tu la maltraitance médicale, perçue comme inhérente à la condition féminine, les femmes osent désormais dénoncer la violence verbale ou physique de certains ...

VIOLENCE OBSTETRICALE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; FRANCE ; TEMOIGNAGE ; FEMME ; RELATION SOIGNANT-SOIGNE ; CORPS ; GROSSESSE ; ACCOUCHEMENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 164 p.
Cote : 230 BOU

Lancé sur Twitter le 19 novembre 2014, le hashtag #PayeTonUtérus a fait émerger plus de 7000 témoignages de femmes en 24h dénonçant par exemple des propos porteurs d’injonction sur leur physique ou leur volonté ou non d’avoir un enfant, des examens vaginaux brutaux ou pratiqués sans leur consentement, jusqu’à des violences sexuelles. En 2015, des documents de la Faculté de médecine de l’Université Lyon-Sud sont publiés : ils révèlent qu’il est attendu, dans le cadre de leur formation, que les étudiant.e.s pratiquent des touchers vaginaux sur des patientes " endormies ", donc sans leur consentement. Depuis, des lanceuses d’alertes ont relayé des témoignages de nombreuses maltraitances, propos sexistes et de violences, recouverts par le terme de " violences gynécologiques et obstétricales ", un terme mobilisé depuis près d’une vingtaine d’années en Amérique latine — où plusieurs pays l’ont inscrit dans la loi — et dans le monde anglo-saxon. Leur ampleur atteste du fait qu’il ne s’agit pas de faits isolés et appelle une prise de conscience et une action publique ambitieuse pour les combattre. Le 28 juillet 2017, la Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène SCHIAPPA, commande un rapport au Haut conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes sur la question des violences gynécologiques et obstétricales, afin d’" objectiver le phénomène " et d’" identifier des leviers pour améliorer la situation ". Pendant 9 mois, le HCE a entendu 25 professionnel.le.s de santé, représentant.e.s des ordres professionnels et de sociétés savantes, patient.e.s et associations, représentant.e.s de l’État, et la ministre des Solidarités et de la Santé, Mme Agnès BUZYN, dans le cadre de 19 auditions. Il en tire les conclusions suivantes.
Lancé sur Twitter le 19 novembre 2014, le hashtag #PayeTonUtérus a fait émerger plus de 7000 témoignages de femmes en 24h dénonçant par exemple des propos porteurs d’injonction sur leur physique ou leur volonté ou non d’avoir un enfant, des examens vaginaux brutaux ou pratiqués sans leur consentement, jusqu’à des violences sexuelles. En 2015, des documents de la Faculté de médecine de l’Université Lyon-Sud sont publiés : ils révèlent qu’il est ...

VIOLENCE OBSTETRICALE ; SEXISME ; GENRE ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; MEDECINE ; FRANCE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UH

- 68 p.
Cote : 230 VIO

Cett bibliographie comprend 60 publications médicales et juridiques avec le résumé traduit en français et un commentaire de l’AFAR.

VIOLENCE OBSTETRICALE

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
y

- 12 p.
Cote : 230 VIO w

Les conséquences des violences obstétricales sont encore mal documentées. Il est cependant clair que, dans les cas les plus graves, les violences obstétricales sont l’une des causes du syndrome de stress posttraumatique après un accouchement. Ce stress post-traumatique peut avoir des conséquences dramatiques : renoncement aux soins, vie sexuelle en berne, peur ou refus de grossesses ultérieures, remise en cause de l’idéal familial, sentiment de culpabilité, perte d’estime et de confiance en soi, etc. comme le souligne la métaanalyse de Fenech et Thomson parue dans le journal Midwifery en 20142. Un état des lieux de la recherche en psychologie sur les accouchements traumatiques publié en 2015 dans Journal of Reproductive and Infant Psychology souligne entre autre que le choix, l’information et l’implication des patientes dans les décisions sont potentiellement protecteurs contre les accouchements traumatiques. Le Ciane rappelle que la loi de 2002 relative aux droits des usagers, en particulier en matière d’information et de consentement aux soins et de refus de soins, est destinée à instaurer le dialogue entre patients et
soignants, établissant les fondations d'une relation de confiance. C’est la première base de prévention de la
maltraitance.
Les conséquences des violences obstétricales sont encore mal documentées. Il est cependant clair que, dans les cas les plus graves, les violences obstétricales sont l’une des causes du syndrome de stress posttraumatique après un accouchement. Ce stress post-traumatique peut avoir des conséquences dramatiques : renoncement aux soins, vie sexuelle en berne, peur ou refus de grossesses ultérieures, remise en cause de l’idéal familial, sentiment de ...

VIOLENCE OBSTETRICALE ; PREVENTION

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
UV


Cote : V 717 FEM w

Qu'arriverait-il si nous intervenions dans les rapports sexuels comme nous le faisons lors de l'accouchement ? La réponse à travers ce clip humoristique fait par une association italienne.

VIOLENCE OBSTETRICALE ; GROSSESSE ; ACCOUCHEMENT

... Lire [+]

Z