m
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation d'un simple cookie d'identification. Aucune autre exploitation n'est faite de ce cookie. OK

Documents  LEVASSEUR Géraldine | enregistrements trouvés : 2

O
     

-A +A

Q


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

- 352 p.
Cote : 123 LEV

Une enquete-événement, qui démontre que la sexuaité des 10-16 ans non seulement existe, mais qu'elle est de plus en plus souvent dépendante des codes pornographiques. Internet diffuse sans censure des schémas fantasmatiques et violents qu'un nombre croissant de mineurs, toutes classes sociales confondues, imitent en les prenant pour argent comptant. Des centaines de jeunes adolescents interviewés.

Une immersion exclusive dans une brigade de mineurs.

Les plus grands spécialistes de l'enfance rencontrés.
La pornographie a envahi notre quotidien. Les images les plus crues sont accessibles à tous sur Internet et omniprésentes dans le décor urbain. Avec leurs téléphones portables, les adolescents font leurs propres films et les diffusent. Incontrôlés, les fantasmes influencent massivement une génération déboussolée à peine sortie de l'enfance. Mal assimilés, ils provoquent parfois des passages à l'acte violents et sidérants au regard des adultes.

D., une jeune fille de 12 ans issue des beaux quartiers, devient ainsi la martyre d'une bande de garçons. Son histoire ouvre ce livre. De tels dérapages plus ou moins graves, la brigade des mineurs en constate chaque jour. L'auteure s'est immergée dans leurs services pour tenter de comprendre sur le vif la banalisation des comportements sexuels déviants chez nos enfants.

Désarmés, les parents, les institutions et la société veulent se voiler la face. Pourtant une question s'impose : le début du IIe millénaire marquera-t-il la fin de l'innocence ?
Une enquete-événement, qui démontre que la sexuaité des 10-16 ans non seulement existe, mais qu'elle est de plus en plus souvent dépendante des codes pornographiques. Internet diffuse sans censure des schémas fantasmatiques et violents qu'un nombre croissant de mineurs, toutes classes sociales confondues, imitent en les prenant pour argent comptant. Des centaines de jeunes adolescents interviewés.

Une immersion exclusive dans une brigade de ...

ADOLESCENCE ; SEXUALITE ; COMPORTEMENT SEXUEL ; PORNOGRAPHIE ; STÉRÉOTYPE ; ROLE FEMININ-MASCULIN ; RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE ; VIOL ; VIOL COLLECTIF ; VIOLENCE SEXISTE ; VIOLENCE SEXUELLE ; VIOLENCE ; VIOLENCE ENTRE JEUNES ; VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; JUSTICE ; LEGISLATION ; INTERNET ; RELATIONS PARENT-ENFANT ; CINEMA ; MEDIA ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; FILLE ; GARCON ; ADOLESCENTE ; ADOLESCENT

... Lire [+]

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.


Cote : V 247 FEM

3 reportages
1. Filles des cités. Dans les rues de certaines cités, ce sont les garçons que font la loi et dans leurs familles ils imposent le règne du machisme. Les filles n'ont pas le droit de sortir, de se maquiller, de fumer, de fréquenter des garçons. Elles doivent obéir à leurs frères, subir les menaces et les insulter. Celles qui se rebellent sont battues ou humiliées. En mai 2002, Sohane, 17 ans, a été brûlées vive à Vitry-sur-Seine par un garçon avec lequel elle s'était simplement querellée. Alors, pour avoir la paix, la plupart des jeunes filles se soumettent, cachent leur féminité ou portent le voile... Entretien avec une infirmière scolaire sur la sexualité de ces jeunes filles.
2. Harcèlement conjugal : comment en sortir ? Comme 8 à 10 millions de françaises et de français, Camille a été victime de harcèlement moral de la part de son conjoint. Une forme de violence moins visible mais tout aussi destructrice que la violence physique.
3. Couple : l'amour violé. En France, une femme sur 20 serait victime de viol de la part de son mari ou de son compagnon. Depuis 1994, la loi est claire : tout rapport sexuel non consenti est un viol, quel que soit le lien entre l'agresseur et l'agressé.
3 reportages
1. Filles des cités. Dans les rues de certaines cités, ce sont les garçons que font la loi et dans leurs familles ils imposent le règne du machisme. Les filles n'ont pas le droit de sortir, de se maquiller, de fumer, de fréquenter des garçons. Elles doivent obéir à leurs frères, subir les menaces et les insulter. Celles qui se rebellent sont battues ou humiliées. En mai 2002, Sohane, 17 ans, a été brûlées vive à Vitry-sur-Seine par ...

VIOLENCES FAITES AUX FEMMES ; RELATIONS FILLES-GARCONS ; IMAGE DES FEMMES ; VIRGINITE ; FEMME ISSUE DE l'IMMIGRATION ; HARCÈLEMENT MORAL ; VIOL ; VIOL CONJUGAL ; HARCELEMENT SEXUEL ; QUARTIER ; JEUNE FEMME ; CRIME DIT D'HONNEUR ; NI PUTES NI SOUMISES ; FRANCE

... Lire [+]

Z